Recueil - appelé à être complété au fil du temps - de techniques plus ou moins (re)connues pour diverger ou pour converger !

Technique des mots-ressorts de Kent et Rosanoff

Origine ?

La liste dite de Kentt & Rosanoff n'était pas destinée à devenir une technique de créativité. A l'origine, elle est un des résultats d'une étude en psychologie (publiée en 1910 - "American Journal of Insanity") au cours de laquelle deux chercheurs américains, Kentt et Rosanoff, ont mené certaines expériences notamment sur les séquences d'idées déclenchées par certains mots à fort pouvoir associatif.

Analyse morphologique

C'est à un astronome suisse, d'origine bulgare, ayant passé la plus grande partie de sa vie aux USA - Fritz Zwicky - que l'on doit l'analyse morphologique. Conçu dans les années 1940 (diffusion fin des années 60), cet outil lui a permis de démontrer (en théorie) l'existence d'étoiles non encore répertoriées. Il l'a également utilisée plus tard pour la mise au point de fusées.

Cette technique de créativité partage des traits communs avec le Rubiks' cube.

Polysubjectivité : technique de créativité inépuisable

Se mettre dans la peau et dans l'esprit d'autres personnes permet d'anticiper des attentes. S'identifier à des personnages réels ou imaginaires sert également à pénétrer dans d'autres univers, à former des associations originales et, ainsi, à découvrir de nouvelles idées.

Empathie, projection, personnification, transfert ou polysubjectivité, appelez cela comme bon vous semble. Retenez que cette technique est doublement généreuse.