ACTEL pour organiser idées, projets, tâches…

Dans les années '80, à l'époque où les bacs à courrier occupaient une place de choix sur les bureaux, ACTEL figurait en bonne position au sein du peloton des techniques ou des astuces suggérées aux managers pour organiser leurs documents, tâches, …

ACTEL

Comme à la "belle époque"

  • Prenez 5 corbeilles (ou tout autre moyen de classement), intitulez-les respectivement Agir - Classer - Transférer - Eliminer - Lire et placez-les à portée de la main et du regard ;
  • Lorsqu'un "to do quelconque" se présente à vous, posez-vous la question de savoir s'il s'agit d'une
    • Action qui vous revient, 
    • Information à classer ultérieurement,
    • Tâche (au sens large : délégation, question, remarque, …) à transférer à un tiers, 
    • Information à éliminer (définitivement) à plus ou moins brève échéance mais à conserver quelque temps "au cas où",
    • Information (ex : rapport, article de presse, ...) à lire à tête reposée.
  • En fonction de la réponse, placez l'élément dans le bac ou compartiment ad-hoc ;
  • Ensuite,
    • Régulièrement pour ne pas écrire quotidiennement, traitez le contenu du compartiment Agir ;
    • Quand la nécessité ou l'opportunité se présente, organisez des séances de classement à partir des prélèvements dans le compartiment Classer ;
    • Lors de rencontres prévues (réunions, briefings,…), provoquées ou impromptues, transmettez les demandes en attente - cf. case Transférer - aux destinataires ;
    • Gérez le compartiment Eliminer de façon similaire à la 'corbeille' de votre ordinateur ;
    • Réduisez le contenu du compartiment Lire à l'occasion de temps morts, de pauses ou de moments réservés.

Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se récupère

L'efficacité d'ACTEL était - et est toujours - proportionnelle à sa simplicité ; l'essentiel, comme pour toute méthode, étant de s'y tenir. Mais les dossiers - répertoires virtuels ont poussé les bacs - classeurs physiques à l'exode et ACTEL a été mise aux oubliettes ; trop injuste ou un peu précipité. Par ailleurs, la méthode ACTEL pourrait très bien être l'aïeule ou la version alpha de la célébrissime méthode GTD.

Réactualisée, elle peut reprendre du service en tant que carte mentale ou au sein de tout autre support "moderne" d'organisation ; les liens hypertextes, attaches, notes, … prenant la place des documents-papiers.

Maturateur d'idées !

ACTEL peut également faire office de maturateur d'idées soit 5 compartiments ou étapes pour le classement ou le suivi d'idées :

  • Agir pour les idées à concrétiser et les projets en cours ;
  • Classer pour les projets terminés (à archiver) ou les idées en attente (à laisser ou à faire mûrir) ;
  • Transférer pour les idées réclamant un partage ou une cession à d'autres personnes ou départements ;
  • Eliminer pour les suggestions non retenues mais "qui sait ?" ;
  • Lire pour les sources à explorer, la veille, les suggestions, etc.

Tout cela, bien entendu, à adapter selon les envies, préférences, contraintes, habitudes, ... de chacun.

Tags: