Savez-vous ce qu'est un "ekranoplane" ? C'est un engin, utilisant un phénomène aérodynamique appelé "effet de sol", conçu pour voler à très faible altitude au-dessus de grandes surfaces planes, généralement de l'eau. En somme, c'est un hydravion destiné à faire du rase-motte rase-flotte !

Ekranoplane - Avion à Effet de Sol

Ce concept, développé principalement en Russie dans le contexte de la guerre froide, n'a jamais rencontré un grand succès. Mais il a toutefois survécu : quelques (petits) ekranoplanes sont utilisés pour le transport de personnes et le principe ferait l'objet d'un regain d'intérêt et de nouveaux développements.

De nouveau, ici, ce n'est pas l'objet insolite qui est intéressant mais son abstraction, à interpréter pour orienter l'imagination et figurer de nouvelles idées.

Un ekranoplane, c'est comme un Post-It® !

Le Post-It® colle sans vraiment coller, l'ekranoplane vole sans vraiment voler. 

Voilà une première piste de décollage pour l'imagination : entrevoir quelque chose qui fait un peu moins tout en procurant une certaine utilité.

Alors, par exemple, à quoi ressemblerait et à quoi serait utile …

  • Un service commercial qui ne vend pas … ou juste un peu ?
  • Un spécialiste, un médecin par exemple, qui consulte ou qui conseille un peu ?
  • Un réveil qui ne sonne pas beaucoup ou pas toujours ?
  • Un four qui chauffe un peu … ? (trop tard, ça existe déjà, c'est un "tiroir chauffant") 
  • Un taxi qui n'est pas vraiment un taxi … ? (ça sent le réchauffé)
  • Une sanction qui n'en n'est pas vraiment une ?
  • Etc …

Comme toujours, c'est plus facile à énoncer qu'à trouver.

Considérant ce qui vient d'être énoncé, l'ekranoplane est un exemple d'application du principe "action partielle ou excessive". Mais ce drôle d'engin est l'évocation d'un autre principe ne figurant pas cette fois dans les 40 principes TRIZ. On en parle bientôt.