Alors, avez-vous célébré le voleur (d'idée) de l'année ? Ou comptez-vous le faire ? 

Peu importe votre timing. Par contre si votre intention est bien d'encourager des attitudes propices à la créativité et à l'innovation, une autre suggestion : célébrez l'erreur ou l'échec de l'année (de l'année, du trimestre, du mois …).

Un rituel qui semble être pratiqué dans certaines entreprises

Failure Award

Un rituel qui, par défaut, devrait avoir lieu dans toutes les organisations qui jurent, plans et discours à l'appui, créer et maintenir un climat en faveur de l'innovation.

Un rituel qui s'impose en toute logique. Il est impossible de faire une omelette sans casser des œufs comme il est impossible de transformer toutes les (bonnes) idées en succès ou à tout le moins en quelque chose de valable et de viable. L'occasion de rappeler deux "secrets" de l'innovation :

Déduction : il faut essayer tant et plus ! Cette évidence est parfaitement résumée par un (ancien) slogan de la FDJ : 100% des gagnants ont tenté leur chance ! Autre quasi-certitude : les gagnants ont commencé par être des perdants.

Alors vive les erreurs ... pour autant qu'elles partent d'une bonne intention.

Bonne nouvelle : cela ne mène pas tout droit en enfer, l'essai et l'erreur ne faisant pas partie des 7 péchés capitaux !